A propos d’Ahmed


Ahmed Mouici est un chanteur rock dont les influences multiples viennent du Blues, de la Soul, du Rock, du Doo Wop et du Rockabilly. Il fonde son premier groupe en 1977 et remporte en solo la même année un grand tremplin rock. Il participe alors de 1977 à 1985 à de nombreux festivals dont les Francofolies, le Printemps de Bourges, et assure aussi à cette époque les premières parties de chanteurs comme « l’ Archange noir du Rock », Vince Taylor. Il participe en 1985 à la célèbre émission de Christophe Dechavanne, C’est encore mieux l’après midi et à celle de Léon Zitrone, Les Habits du Dimanche, remportant trois fois de suite la victoire de ce télé crochet.

731_4859598288109_1655238075_nDès 1986, il monte à Paris et joue dans différents cafés-concerts, notamment le Martial, rue Fontaine et rue de la Contre-Escarpe il fait la première partie de Baschung et de Paul Personne. Il fréquente La Périgourdine, un célèbre piano bar de Saint-Michel, et y retrouve Pascal Périz et Alain Chennevière. C’est là qu’il devient l’un des membres fondateurs du groupe Pow woW, qui ne porte pas encore ce nom. Ils se produisent vite au Palace et montent sur la scène de l’Élysée Montmartre. Le nom de « Pow woW » sera retenu en référence au rassemblement chamanique des tribus amérindiennes. Le groupe connaît au début des années 1990 un immense succès populaire (Le Chat, Le Lion est mort ce soir, Devenir Cheyenne…). Ils reçoivent la Victoire de la Musique du meilleur groupe en 1993. En 1994, 95 et 96, le groupe participe à la tournée des Enfoirés. A la demande de Jean-Jacques Goldmann, Ahmed Mouici participera plus particulièrement aux chœurs des albums de la troupe. La singularité du talent d’Ahmed Mouici se voit distinguée par des personnalités aussi différentes que Johnny Hallyday ou Louis Bertignac.

Le groupe Pow woW se sépare une première fois en 1997. En 1998, Ahmed Mouici participe au concert live exceptionnel de Louis Bertignac, diffusé sur France Inter, et le rejoint également la même année sur scène, à La Cigale. Parallèlement, il travaille à des compositions. Il fonde alors avec Alain Chennevière, Arnaud Dunnoyer (arrangeur de Claude Nougaro) et Denis Benarrosh le groupe Rockspel. Ils tournent ensemble dans les églises comme dans les bars et montent sur la scène du Divan du Monde. Ahmed Mouici participe aussi plusieurs fois avec les Pow woW à l’émission de Nagui, Taratata, sur France 2 et assure de mémorables duos avec Big Soul ou le Golden Gate Quartet. En 1997 il joue au BB King de Memphis durant deux semaines.

Toujours en 1998, il est choisi pour incarner le rôle de Ramsès dans la comédie musicale Les Dix commandements qui remplira le Palais des Sports à guichets fermés pendant deux ans et connaîtra, de 2000 à 2008, un succès international (Belgique, Québec, Japon, Corée…). En 2002, il participe à l’album Autour du Blues avec Francis Cabrel, et Yan-Philippe Blanc patron de WEA Music signe son premier album solo en 2003. Il tourne en Asie avec Les Dix Commandements jusqu’en fin d’année 2008. A cette même période Ahmed Mouici passe du rôle d’acteur dans la comédie musicale au grand écran. En effet, Elie Chouraqui lui offre un rôle dans son nouveau film O Jérusalem, aux côtés de Patrick Bruel et Saïd Tagmaoui.
En 2009 , on retrouve Ahmed en tournée entre l’Olympia et la Belgique pour un nouveau spectacle hommage, Les Rois de la soul. James Brown, Ottis Redding, un répertoire où l’on reconnait la sublime voix d’un chanteur bercé par cette culture américaine.

1977356_10201654983436668_808489805_nUn peu plus tard, il adhère à un nouveau projet musical justement inspiré de ses influences, composé par lui-même, et accompagné par Steve Forward (guitare), Cyril Castello (basse), Cyril Seguy (clavier) et Bruno Desbiolles (percussions). La spiritualité et la culture du chanteur se mêlent aux influences noires américaines. C’est cette alchimie alliée au son du groupe qu’on a pu découvrir en live lors de l’émission Rising Star sur M6 en octobre 2014.

Aujourd’hui Ahmed ne cesse de remonter sur scène, à la rencontre de son public ! Accompagné de ses amis musiciens, il se produit régulièrement à travers toute la France et remplit les salles. Un nouvel album de reprises soul est d’ailleurs en préparation !
En parallèle, Ahmed reprend le rôle emblématique et magique de Ramsès dans la dernière comédie musicale Les Dix commandements. Il ne se contente pas de ce rôle et endosse aussi celui de directeur de casting et de coach vocal. La première représentation à l’AccorHotels Arena le 18 novembre dernier a confirmé la volonté d’Ahmed de continuer dans cette belle aventure pour une tournée nationale de plusieurs mois.